Commune

Montigny-Lencoup

Mairie de Montigny-Lencoup
CCBM
Le village de Montigny-Lencoup.

Collectivité, Mairie

Adresse : Place Trudaine
77520 Montigny-Lencoup

Tél : 01 60 96 72 04

Fax : 01 60 57 07 42

Courriel

Horaires : Lundi, mercredi et vendredi : 9h -1 2h / 14h -1 7h
Mardi, jeudi et samedi : 9h - 12h

Maire : Roger DENORMANDIE

Adjoints : James GERIN, BARBACHOUX Jean-Jacques et Anastasia PODOROJNIY

Gentilé : Montannussiens

Population : 1387 habitants

Son histoire...

Origine du nom :

Origine romaine Monkiniacum. Le village de Montigny doit son nom à sa situation. Il est composé de deux mots latins : Mons qui signifie montagne et Tigui qui veut dire bois. A la fin du XIIIème siècle, on y ajoute Lencoup qui vient aussi de deux mots latins Lentis et Colpus qui signifient secouer le joug lentement pour gagner sa liberté.

Géographie :

Montigny-Lencoup est un village bâti en amphithéâtre, sur le bord d’un ruisseau, le ru de Sucy, prenant sa source au hameau de la Fontaine Couverte. Le territoire est essentiellement agricole et très boisé. Le village est bordé de deux vallons lui conférant un relief accidenté.

Montigny-Lencoup est une commune rurale de 1403 habitants en 2018. Elle est construite et s’organise autour d’une place principale sur laquelle se situent notamment la mairie et l’église Sainte-Geneviève. Elle s’étend sur plusieurs hameaux dont les principaux sont Orvilliers et la Fontaine Couverte.

L’histoire de la commune est particulièrement riche, ainsi sous Clovis, Montigny fait parti du Domaine Royal (c’est-à-dire qu’elle est placée directement sous l’administration du roi). Elle devient commune et paroisse en 1274. La seigneurie connaît plusieurs maîtres parmi lesquels Diane de France en 1616 qui fait démolir le château pour en construire un autre plus élégant, plus marqué par la Renaissance. Néanmoins les seigneurs les plus puissants de Montigny sont les Trudaine. Charles Trudaine achète le château en 1694 et son fils le modifie et l’agrandi en 1746. Le village doit beaucoup à cette famille dont les héritages sont encore nombreux. Ainsi le cèdre du Liban, voulu par la famille, donné par Bernard de Jussieu (botaniste à la cour de France) atteint des proportions considérables (entre 8 et 12m de circonférence selon les sources) avant d’être brisé par une tornade en 1935. Un autre héritage est important : la fontaine en pierres de grès construite sur la place du village par Jean-Charles Philibert Trudaine permet aux habitants d’avoir accès à l’eau potable. La Révolution met fin à la « dynastie » des Trudaine, les deux fils étant arrêtés en 1789 pendant la Grande Peur puis exécutés en 1794. En 1851, le château est adjugé à une société de spéculateurs : les arbres sont arrachés le château démolit. Les matériaux de construction ainsi que les terres sont vendus.

Le village est avant tout agricole et possède quelques jolies fermes aux longues histoires. Mais Montigny dispose aussi d’un autre atout : un sous-sol riche en argile de qualité, vendu dans les fabriques de faïence ou utilisé sur place dans les Tuileries. Ces deux éléments assurent à la commune une certaine prospérité économique au XIXe siècle et au début du XXe, Montigny bénéficiant comme de nombreuses autres communes de France d’une gare ferroviaire.

 

Son patrimoine

A voir à Montigny-Lencoup :

  • Au premier étage de la mairie, sous de grandes vitrines, il est possible de voir une collection d’objets archéologiques et des œuvres d’art populaires découvertes lors de fouilles effectuées aux XIXe et XXe siècles à l’est du village.
  • L’église Sainte Geneviève pour son architecture d’abord, avec un clocher-tour latéral, sa nef voutée en berceau et son chœur en ogives, mais aussi pour son imposante grille en fer forgé datant du XVIIIe siècle, offerte par la famille Trudaine et classée. Enfin cette église abrite aussi un imposant tableau (huile sur toile de 3m sur 2), réalisée par le peintre Philippe de Champaigne (1602-1674) : Sainte Geneviève implorée par le corps de la ville. L’histoire de cette peinture est particulière, rien ne la destinait au départ à être conservée à Montigny-Lencoup. Cette œuvre est classée par arrêté du 11 mai 1939.
  • De nombreux lavoirs (7) sont visibles à Montigny-Lencoup, notamment celui du Gué Rond, restauré grâce à initiative 77. C’est le lavoir Sainte Geneviève, situé rue Montmart qui alimentait la Fontaine Trudaine en eau.