Commune

Gurcy-le-Châtel

Lavoir de Gurcy-le-Châtel
Petit village en bordure du massif forestier de Villefermoy, Gurcy-le-Châtel a su garder son caractère rural. Composé des deux anciens villages de Gurcy-le-Châtel et de Chalautre le Reposte fusionnés en 1968, cette commune a été mondialement connue par la présence d’une école Nationale de l’EDF, site devenu aujourd’hui un centre de formation départemental du SDIS.

Tél : 01 60 67 34 09

Fax : 01 64 01 45 22

Courriel

Horaires : Lundi, mercredi, vendredi : 8h30 - 11h30
Mardi et jeudi : 14h30 - 17h30

 

Maire : Nadine VILLIERS

Adjoints : Christiane BARTHE, Christine CHENE et Jean-Luc PROTIN

Gentilé : Gurcyssois

Population : 575 habitants

Présentation :

La commune de Gurcy-le-Châtel regroupe deux villages qui ont choisi de fusionner en 1968 : Gurcy-le-Châtel et Chalautre-la-Reposte. Elle se situe sur un territoire vallonné à la limite du plateau de la Brie, aux confins du Pays Montois en lisière de la Bassée. Son territoire est marqué par l’importance des forêts : 58% des sols sont occupés par la forêt. Plusieurs chemins de randonnées pédestres y sont à découvrir dont une partie du GR 11 qui relie Donnemarie-Dontilly à Montigny-Lencoup.

Patrimoine historique :

Gurcy :

On peut voir depuis la rue principale les vestiges classés de l’église Saint Jacques datant de la fin du XIIème siècle et un château érigé au XVème siècle en hôtel seigneurial et reconstruit vers 1840. Ce château a abrité l’école nationale de formation EDF de 1949 aux années 2000. Il est maintenant inutilisé et appartient au centre de formation du Service Départemental d’Incendie et de Secours de Seine et Marne (SDIS).

 Chalautre :

Au creux du vallon entre Gurcy et Chalautre, on devine la motte castrale sur laquelle subsistent les ruines du château fort de La Motte. Au Moyen-âge, ce château féodal avait pour fonction de défendre le village de Chalautre et les fiefs de Gurcy, Charmois et la Moutonnière. Il fut détruit pendant la guerre de cent ans, reconstruit en 1440 et servit de garnison jusqu’en 1550.

A l’entrée sud du village on peut voir un lavoir au toit à quatre pentes alimenté par la fontaine Saint-Pancrace ainsi qu’une ancienne fromagerie surmontée d’un pigeonnier.

Au centre du village, s’élève l’église Saint-Pancrace datant du XI ème siècle. En 1367, lors des combats de résistance contre les Anglais, le village fut détruit. Le clocher, la nef et le bas-côté sud de l’église furent endommagés et reconstruits par la suite.