Commune

Everly

Au fil du temps, le village a su préserver son calme et son charme d'antan grâce aux vestiges de l'ancien château et de son miroir, à son église du XVIIème siècle, à son lavoir et ses divers points de vue. Aujourd'hui le village fait partie intégrante de la Réserve Naturelle de la Bassée, une zone humide unique en France, riche d'un grand patrimoine végétal, faunistique et floral.

Collectivité, Mairie

Adresse : 16 rue de la Mairie
77157 Everly

Tél : 01 64 01 75 87

Fax : 01 64 01 72 49

Site internet

Courriel

Horaires : Lundi, mardi, vendredi : 10h-12h

Maire : Laurence GUERINOT

Adjoints : Jean-Pierre FIEVET, Jean-Pierre DEUDON et Isabelle GIMENO,Joel BIILEMONT

Gentilé : Everlytois

Population : 611 habitants

Présentation :

Patrimoine ...

Un lavoir au croisement du Ru des Méances et de la Grande Rue, un calvaire route de Longueville, mais surtout l'ancien parc de trois châteaux disparus. Il reste aujourd'hui certain témoignage du domaine de la Haye:

  • la promenade des Hahas (route de Gouaix) et ses murs de soutènement,
  • le miroir,
  • une partie du parc rénové,
  • et un ensemble de murs et de piles en pierre et briques.

Mais aussi La Ferme de la Haye (à l'est du village) et la Comédie (au coeur d'Everly).

De 1990 à 2017, plusieurs tranches de travaux ont été entrepris par la Commune pour mettre en valeur ce patrimoine : défrichage, terrassement, restauration d'un escalier, réfection d'un mur des Hahas, curage du Miroir, aménagement de chemin, plantation de tilleuls et construction d'un kiosque à musique.

Histoire ....

Le nom d’Éverly est mentionné dès le XIIe siècle. Le premier seigneur connu, en 1154, est Girard d’Averly (l’orthographe se mua en Everly). Au début du XIVe siècle, une partie d’Éverly, le fief de la cour d’Averly, appartient à la famille de Chailly. Au XVe siècle, madame veuve Philippe de Chailly lègue le domaine à Jeanne de Hémery, sa cousine. La fille de cette dernière épouse Jean du Roux, seigneur de Sigy.
Après les guerres de Religion, Gabriel de la Vallée acquiert le domaine, l’agrandit et fait construire un château. Il y meurt centenaire en 1610. Son petit-neveu, Gabriel de La Vallée Fossez, en hérite. Il fait ériger la terre en marquisat et la localité en paroisse en 1626. Sa fille épouse en secondes noces Henri de Mesme, qui achète au duc de Nemours la baronnie de Bray-sur-Seine. En 1655, Antoinette-Louise de Mesme épouse Louis-Victor de Rochechouart, duc de Vivonne-Mortemart et frère de la marquise de Montespan.

En 1741, il passe à Jean-Victor de Rochechouart, qui entrepris de réaménager entièrement le domaine, de construire un château neuf à l’emplacement du précédent, et d’agrandir le parc. Quatre générations de Rochechouart se succèdent jusqu’à la Révolution où le deuxième château fut anéanti. 

Un troisième château est construit vers 1850 par le comte de Luçay, il fut démoli vers 1896. Quatre générations de Rochechouart se succèdent jusqu’à la Révolution. Un troisième château est construit vers 1850 par le comte de Luçay, il fut démoli vers 1896. Henri seigneur d’Everly, et Girard II, cèdent en 1205 aux religieuses de l’Abbaye de Saint Jacques de Provins, 200 arpents de terre situés proche de la Grange-du-Mez-l’abbé et joignent les 150 arpents dont leur père Girard d’Averly avait déjà consenti l’abandon, pour établir une chapelle seigneuriale dans la terre d’Everly. Cette église est dédiée dès l’origine à sainte Catherine. Elle dépend du prieuré cure de Chalmaison. En 1633, elle est détachée de cette cure et érigée en cure distincte, ce qui entraîne son agrandissement en 1643.

Sources: site internet de la Commune et publication de la Commune "Transmettre la grande et la petite histoire d'EVERLY" imprimer en avril 2018 (par ISI PRINT, 15 rue Francis de Pressensé, 93210 La Plaine Saint-Denis)

Événements :

  • Feu de la Saint Jean en juin
  • Brocante la 1ère quinzaine d'avril
  • Feu du 14 juillet

Commerces :

Boulangerie et café restaurant